Follow Us

24 25 26 Février 2017
Lotto Mons Expo

Faire soi-même ses plants de tomates

Les tomates peuvent être forcées par exemple sur un appui de fenêtre orienté au sud.
Dès que les plantules présentent leurs premières vraies feuilles (la première paire de feuilles, ce sont les cotylédons), elles devront passer de la caisse à semis dans un pot de 7 à 10cm.
Ce repiquage s'effectue très facilement avec un bâton de repiquage :

  • 1. Tenez les plantules avec une main et soulevez délicatement la ``motte`` avec le bâton de repiquage.
  • 2. En vous aidant du bâton, transplantez chaque plant dans un pot.
  • 3. Tassez délicatement avec les doigts.
  • 4. Arrosez et mettez un écriteau
Image

Quand replanter ?

A partir dela mi-mai, les jeunes plants seront transplantés au jardin

Bien arroser l'orchidée

L’orchidée vit dans un univers où le taux d’hygrométrie est de 85%, son arrosage et l’humidité ambiante sont donc les bases de la culture des orchidées et reposent sur des critères assez précis.
Pour apporter à l’orchidée l’humidité nécessaire à son épanouissement, vous pouvez installer son pot sur un plateau contenant des graviers, avec toujours de l’eau au fond.
Les orchidées n’apprécient pas le calcaire, c’est donc avec de l’eau de pluie qu’il faut les arroser, mais la méthode conseillée est plutôt l’irrigation de la plante complète dans une eau de pluie à température ambiante dans une bassine.

Les excès d’eau sont très mauvais pour les orchidées : pourrissement des racines, maladies.
Pour un arrosage optimal il faut prendre en compte plusieurs éléments :

  • la température ambiante : plus il fait chaud plus le taux d’hygrométrie de l’air ambiant devra être important et plus il faut arroser.
  • la floraison : une orchidée en fleurs a besoin de beaucoup plus d’eau qu’une orchidée défleurie.
  • la proportion de racines : ce sont les copeaux de bois qui retiennent l’humidité, donc plus il y a de racines plus il faut arroser votre orchidée. C’est pourquoi elles sont fréquemment vendues dans des pots transparents. Un pot transparent va permettre aussi de repérer si la plante a besoin d’eau, ses racines deviennent alors d’un vert plus clair, à la limite du grisâtre. Elles sont bien vertes et luisantes quand elles ont assez d’eau.
Image

Attention !

Les orchidées cultivées à l’extérieur, comme l'orchidée Disa, ont besoin de plus d’eau que les autres, surtout pendant la saison estivale et les périodes de croissance, comptez une voire deux fois par semaine.
Il ne faut jamais arroser le cœur de votre orchidée, elle pourrait en mourir.

Un gazon toujours vert en été

Tous les étés, le même scénario se répète : la pelouse jaunit sous le soleil, la chaleur et le manque d’eau ! Car pas question d’arroser le gazon en été, l’eau de pluie récupérée est pour les légumes du potager, très gourmands en eau. Et s’il en reste, vous la réservez à vos fleurs.

La solution est d’opter pour un mélange de graminées qui ne craint pas le manque d’eau, et qui ne jaunira pas sous la sécheresse estivale. Comptez ainsi au moins 50% d’espèces résistantes à la sécheresse :

  • Fétuque élevée
  • Fétuque rouge traçante
  • Fétuque ovine durette
Image

Et dans les pelouses déjà en place ?

Renforcez la résistance au manque d’eau de votre pelouse en y ajoutant du microtrèfle.

Comment procéder ?
A la fin de l’été, dès le mois de septembre, scarifiez votre pelouse en passant un scarificateur électrique, ou manuel.
Vous arracherez ainsi la mousse qui asphyxie la pelouse et laisserez la place au semis de microtrèfle.
Assurez un bon arrosage du semis qui pourra bien s’implanter avant l’hiver.
Vous obtiendrez ainsi un tapis dense, nécessitant peu de soins. Et au prochain été, votre pelouse gardera plus longtemps sa verdure.

Bien planter en été

Saviez-vous que vous pouvez installer de nouvelles plantes dans votre jardin même en été ? Voici quelques précautions à prendre pour réussir vos plantations estivales.

Il est toujours possible de planter en été. Toutefois, vous savez que es jeunes plantations ont besoin d’un arrosage suivi durant les premiers jours et semaines, le temps qu’elles reprennent, c’est-à-dire que de nouvelles pousses et feuilles se développent.

Si le temps est à la pluie, aucun souci pour vos nouvelles plantes ! Après une bonne pluie, la terre est gorgée d’eau, idéal pour y installer une jeune plante.
Si les pluies durent, c’est parfait : vous n’aurez pas à intervenir, elle aura toute l’eau dont elle a besoin pour reprendre.

A l’inverse, si l’été est sec et que les pluies se font rares, mettez les chances de votre côté pour assurer la bonne implantation de votre jeune plante.

Suivez ces 7 étapes :

  • Creusez le trou de plantation
  • Emplissez-le d'eau à ras bord et laissez la terre alentour s'imprégner lentement.
  • L’été est très chaud ? Renouvelez l’opération !
  • Ensuite, installez la plante dans son trou et comblez-le.
  • Tassez au pied autour et formez ainsi une cuvette grâce à un bourrelet de terre
  • Finissez par un bon arrosage.
  • Par la suite, surveillez, arrosez et, si besoin, ombrez jusqu'à complète reprise.
Image

Une multitude d'exposants

Venez trouver des idées et rencontrer des professionnels
pour agrémenter votre intérieur.

Réservez Online

Tickets